Saint-Aubin

Appellation Saint-Aubin

Au cœur de la côte des blancs, entre Chassagne et Puligny, dans l’entourage immédiat du Montrachet, Saint-Aubin est un village vigneron du sud de la Côte de Beaune. L’appellation Village comporte une vingtaine de Premiers Crus répartis en plusieurs groupes. Le hameau de Gamay est peut-être à l’origine du nom du cépage. Fichée dans le roc, sa forteresse du XIIIème siècle évoque la sève qui renaît sous l’écorce du temps. L’appellation est reconnue depuis 1937.

Les vins rouges de l’appellation Saint-Aubin

Les vins rouges de l’appellation Saint-Aubin offrent souvent une robe grenat sombre ou carminée. Le nez présente des notes de cassis, de cerises griottes, de mûres rehaussées de notes d’épices, et parfois de moka. La bouche est généralement grasse, soyeuse, avec en finale une belle vivacité. L’évolution rend les vins souples et chaleureux. Pulpeux et solide, la virilité des Saint-Aubin requiert des viandes goûteuses comme le bœuf et le porc rôtis, les volailles caramélisées et laquées, les fromages bleus ou même un foie gras frais poêlé.

Les vins blancs de l’appellation Saint-Aubin

Les vins blancs de l’appellation Saint-Aubin portent souvent une robe brodée de rayons de soleil. Toutes les nuances dorées apparaissent selon le cru et le millésime. Dans leur jeunesse, ils associent des arômes de fleurs blanches, de silex, d’amande verte, de fleur d’oranger. Avec l’âge, ils évoquent la richesse : cire d’abeille et miel, pâte d’amande, ambre, cannelle. Des vins fermes et caressants, gras et complets. La noblesse et la distinction résident dans un équilibre subtil entre une élégante fraîcheur et une richesse onctueuse, sans excès, donnant une grande fluidité en bouche. Sur cette personnalité, les poissons à texture ferme et les crustacés vapeur ou grillés seront le plus à l’aise. Un filet de volaille à la chair serrée sera lui aussi comblé.