Bourgogne

Appellation Bourgogne : Côte de Beaune

Les vins rouges de l’appellation Bourgogne en Côte de Beaune

La robe pourpre aux nuances violines des vins rouges de l’appellation Bourgogne de la Côte de Beaune rappelle la fleur de pivoine ou la profondeur de certaines roses. Le nez fruité évoque la griotte et la framboise, il évolue vers le cassis, la réglisse, avec souvent une touche épicée. Les Hautes-Côtes de Beaune sont des vins charmeurs par leur spontanéité et leur franchise. Parfois fermes dans leur jeunesse, ils trouvent au bout de quelques années l’harmonie et l’équilibre.

Les vins blancs de l’appellation Bourgogne en Côte de Beaune

Les vins blancs de l’appellation Bourgogne de la Côte de Beaune offrent des nuances légèrement pailles aux reflets d’or pâle. Les arômes de fleurs blanches s’associent au miel, rappelant le pain d’épices. En bouche, l’élégance est sûre, aimable, gardant la fraîcheur du cépage sans céder à l’excès de moelleux.

 

Appellation Bourgogne : Côte de Nuits

Les vins rouges de l’appellation Bourgogne en Côte de Nuits

Les vins rouges de l’appellation Bourgogne de la Côte de Nuits sont pleins de feu, de montant et de légèreté. Leur robe est souvent pourpre ou rubis sombre, généralement portée sur la framboise, la cerise, la réglisse et parfois la violette. Les vins offrent une saveur franche et ferme, des tanins plaisants, ainsi que du corps, mais sans excès.

Les vins blancs de l’appellation Bourgogne en Côte de Nuits

Les vins blancs de l’appellation Bourgogne de la Côte de Nuits offrent souvent une robe qui se décline de l’or blanc à l’or pâle, voir or jaune pour des vins élevés en fûts. L’aubépine et le chèvrefeuille se mêlent à la pomme, au citron, à l’ortie blanche, à la noisette. En bouche, on trouvera du gras, une constitution solide et équilibrée.